TOOFAN ou l’exemple parfait de la persévérance

Leur succès est arrivé à la suite d’un parcours de combattant même si peu de personnes ne s’attendaient pas à…

Leur succès est arrivé à la suite d’un parcours de combattant même si peu de personnes ne s’attendaient pas à les voir à ce sommet. Eux, c’est Fatowou Kossivi alias Master Just et Blaise Mensah dit Barabas, tous du groupe Toofan.

En effet, les fils du vent puisque c’est leur surnom, ne sont pas arrivés à ce niveau sur un coup de baguette magique. Qu’il nous revienne à l’esprit que ces ambassadeurs de la musique togolaise sont ceux  qui en 2006 on fait vibré le cœur non seulement  des togolais mais aussi des Africains  lors de la qualification du pays pour la première de son histoire à la coupe du monde de football à travers une chanson mythique.

Barabas et Master Just, sont des amis depuis l’enfance. Ils ont grandi   ensemble et côtoient ensemble la joie au quotidien, Master ambianceur du groupe et Barabas dit le magicien toaster.

Trois au début de leur carrière, ils se sont retrouvés  à deux, le troisième (ALL ONE) ayant émigré en Europe ou il continue sa carrière musicale suite à leur déplacement en allemande lors de la coupe du monde de 2002.

Les toofan ont réussi à conquérir les cœurs des Africains  de l’Ouest et exportent leur musique au-delà de l’Afrique de l’Ouest.

Amoureux des métissages, chose qui se sent le plus souvent dans le choix des  couleurs qui prédominent  quand on visualise  leurs clips, les toofan  ont une musique faite à partir d’un brassage et de nouveaux concepts intrinsèquement liés aux instrumentales.

Meilleur groupe francophone, les Toofan ont créé leur groupe en 2005, et ont à leur actif quatre albums dont vingt-six singles, avec le tout dernier qui sort d’un featuring avec Patoranking en 2017.

De fil en aiguille, pour ne pas dire de tubes en tubes, les fils du vent sont arrivés à la tête du monde musical signant avec Universal Music France en Novembre 2017.

Ce contrat signé avec la maison de production française a permis aux champions de la musique afro-urbaine de toucher le pactole de 3millions d’euro soit 1,8 milliards de FCFA.  Un montant qui, selon le label, assurera la réalisation de clips à la pointe de la technologie.

Le duo infernal rentre depuis lors dans l’histoire musicale de l’Afrique en traçant les sillons d’une carrière mondiale plausible.

Après plusieurs hits dont le succès est incontestable, en novembre 2016, l’ambianceur du groupe a dit oui à son heureuse élue à la mairie Centrale de Lomé.

Il faut rappeler que les TOOFAN exportaient leur musique au-delà de l’Afrique dans les années 2010. Ils ont donné des concerts en France, en Allemagne, aux Etats Unis d’Amérique et en Belgique entre autres.